Eczéma, dermatite, psoriasis, rosacée : quelles différences ?

Selon les diverses réactions cutanées, il n’est pas toujours évident d’identifier la bonne maladie inflammatoire. Eczéma, psoriasis, dermatite, rosacée, à quoi correspondent elles, comment se manifestent elles et quelles sont les principales causes ? Au Pays des Ânes vous explique les différences de ces maladies cutanées pour vous aider à mieux les identifier.

Eczéma, définition et principales causes

L’eczéma atopique est, selon la définition faite par ameli.fr, une maladie cutanée chronique provoquant des démangeaisons et évoluant par poussées (source : https://www.ameli.fr/). Il est fréquent de voir des nourrissons et enfants souffrant d’eczéma. Cependant, cette maladie cutanée peut tout à fait se prolonger ou réapparaître sur l’adolescence et/ou l’âge adulte. Également appelée dermatite atopique, elle est considérée, selon l’Organisme Mondial de Santé, comme une maladie cutanée inflammatoire chronique non contagieuse.

Eczéma, dermatite, psoriasis, rosacée : quelles différences ?

L’eczéma atopique se manifeste par des poussées chroniques de fortes démangeaisons, souvent localisées. Il peut s’agir du visage, des mains, des pieds ou encore du cuir chevelu. La principale cause de la dermatite chronique est génétique. En effet, les personnes souffrant d’eczéma ont généralement une personne de leur famille au premier degré qui a également été touchée par cette maladie cutanée.

Qu’est-ce que la dermatite séborrhéique ?

Par définition, la dermatite séborrhéique désigne une maladie de la peau bénigne non contagieuse qui affecte principalement les parties du corps où la peau est grasse telles que le visage et le cuir chevelu. Elle se manifeste par des plaques rouges accompagnées de petites pellicules blanches en surface (source : https://www.passeportsante.net/). Bien qu’elle ne présente aucun danger pour la santé, la dermatite séborrhéique, comme la plupart des maladies cutanées, peut être difficile à vivre au quotidien et affecter le moral des personnes qui en souffre. Aucune étude n’est capable, à l’heure actuelle, de déterminer la ou les causes exactes de la dermatite séborrhéique. Cependant, il semblerait que la maladie intervienne suite à la prolifération d’une levure de type Malassezia furfur qui apprécie particulièrement les zones de production de sébum.

Psoriasis, qu'est-ce que c'est ?

Le psoriasis est une maladie cutanée inflammatoire chronique. Elle se caractérise par des plaques rouges délimitées et recouvertes de pellicules blanchâtres (source : https://francepsoriasis.org/). Cette manifestation lui vaut d'être souvent confondue avec la dermatite séborrhéique. Non contagieuse, le psoriasis est une maladie de la peau qui touche aussi bien les hommes que les femmes et peut survenir à tout âge. Elle évolue par poussées et peut se manifester sur différentes zones du corps. Cependant, il est plus courant d’observer des plaques de psoriasis sur les coudes, les genoux et le cuir chevelu. Selon plusieurs études, il semblerait que cette maladie inflammatoire soit essentiellement due à une prédisposition génétique associée à des facteurs environnementaux. Parmi les plus aggravants, on retrouve le stress (quel qu’il soit), une exposition prolongée au soleil ainsi que certaines infections.

La rosacée, comment se manifeste-t-elle ?

Contrairement aux maladies cutanées citées ci-dessus, la rosacée n’est pas inflammatoire mais liée à une affection des petits vaisseaux sanguins du visage (source : https://www.passeportsante.net/). Bénigne sur le plan médical, elle peut cependant lourdement affecter le côté psychologique avec une manifestation de rougeurs concentrées sur le visage. Au départ chronique, la rosacée peut ensuite devenir permanente, surtout si elle n’est pas traitée avec des produits adaptés. Bien que les causes de cette maladie cutanée ne soient pas encore identifiées, il semblerait que la rosacée touche davantage les personnes à la peau et aux yeux clairs, ayant été fortement exposé au soleil.

Les cosmétiques au lait d’ânesse pour apaiser l’eczéma, la dermatite, le psoriasis et la rosacée

La richesse de sa composition permet au lait d’ânesse d’être l’allié des peaux sensibles, fragiles et sujettes aux imperfections. Il présente des propriétés apaisantes, cicatrisantes, régénérantes et hydratantes qui permettent de diminuer l’apparition des symptômes et de calmer les sensations de tiraillement et de démangeaison. Ainsi, une crème au lait d’ânesse est particulièrement recommandée lorsque l’on souffre d’une maladie cutanée chronique telle que l’eczéma, la dermatite séborrhéique, le psoriasis ou encore la rosacée. À noter que pour agir autant de l’intérieur que de l’intérieur, l’application de cosmétique au lait d’ânesse peut être associée à la prise de compléments alimentaires bio.

Ajouter un commentaire

Vous devez être enregistré
Cliquez ici pour vous inscrire

Articles liés