Le démaquillage : la clé d'une belle peau

Le démaquillage : la clé d'une belle peau
   Le plus sûr moyen d'avoir une belle peau ? De bons gènes et… surtout un bon démaquillage. Les professionnels sont formels, il serait LE geste belle peau qui bat tous les autres. Alors qu'on entend très régulièrement parler de l'importance d'un bon démaquillage, si on s’y mettait vraiment ? 

La grande majorité des femmes ne se démaquillent pas correctement, voire pas du tout: la feignantise, ou les idées reçus l'emportent sur la nécessité d'un bon démaquillage. "A quoi ça sert, je ne me maquille pas !" ; "Le soir, je suis tellement fatiguée que je m’endors sur mon canapé, alors, le démaquillage…" Voici les témoignages les plus souvent récoltés. Un état des lieux peu brillant. C'est pourquoi il est nécessaire de revoir la base d'une belle peau: le démaquillage ! 

Pourquoi est- si important de se démaquiller/ nettoyer la peau chaque soir ? 

   Tout d'abord, pour vous convaincre de l'importance du démaquillage, laissez moi vous dire qu'une peau propre vieillit moins vite. Cela s'explique par le fait qu'une peau clean est moins sujette aux micro-inflammations, phénomène aujourd’hui considéré comme le responsable du vieillissement cutané par les spécialistes. En plus de son intérêt pour ralentir le vieillissement cutané, le démaquillage, par le massage qui l'accompagne, améliore la microcirculation, donc la nutrition et l’oxygénation des cellules. Ainsi, le teint sera plus éclatant et les imperfections diminueront. Le démaquillage va également permettre de ne pas sensibiliser d'avantage la peau: si vous ne vous démaquillez pas systématiquement, la peau sera plus sèche et les pores seront plus dilatés.

Quand nous dormons, la peau travaille et met en place un processus de réparation des cellules endommagées et d’élimination des déchets qui la polluent de l’intérieur, voila pourquoi il ne faut pas qu'elle soit obstruée par de la pollution, du maquillage, … 

Ne soyons pas alarmiste, si on oublie de se démaquiller une fois, ce n’est pas catastrophique, mais si systématiquement on se couche avec la peau sale, le teint se ternit et le visage se marque plus vite. 

Quels produits utilisés ? 

Il existe différentes textures dans la famille des démaquillants. Lait, eau, huile, mousse, gel… On choisit en fonction de son type de peau, de son âge ou tout simplement de ses goûts. Les peaux sensibles vont préférer un lait ou une mousse, les peaux normales et mixtes, les eaux et les huiles. Les peaux plus matures préfèreront un rituel de démaquillage un peu plus long et riche type huile alors que les peaux plus jeunes opteront pour un rituel rapide et léger type eau. 

Le plus important étant de bien respecter le film protecteur hydrolipidique de la peau pour que le démaquillage ne devienne pas une agression. Attention ! Pour ne pas trop solliciter les peaux les plus fragiles, on peut aussi se passer du coton et démaquiller directement avec les mains.

Néanmoins, le lait démaquillant est le plus adapté pour effectuer un démaquillage en douceur, selon les professionnels. La texture du lait est la meilleure pour émulsionner les fards et/ou les impuretés, sans être abrasive ni déstabiliser l’équilibre cutané. La raison : le lait se rapproche au plus près du film présent à la surface de la peau, constitué de sébum et de sueur. Ainsi, pour vous démaquiller en douceur, je vous conseille le Lait démaquillant Au Pays des Anes, formulé avec des produits naturels et du lait d'ânesse frais et biologique. 

A l'issu du démaquillage, il est important de nettoyer sa peau avec un nettoyant doux ou une lotion formulée spécialement selon votre type de peau. 

La bonne gestuelle pour se démaquiller la peau correctement ? 

Du bout des doigts, on masse doucement son démaquillant sur une peau sèche, au minimum une minute. A faire suivre d’un premier rinçage à l’eau. Puis on recommence. La première étape sert à éliminer les impuretés superficielles, le maquillage ; la seconde à dissoudre des toxines plus profondes. De nouveau un rinçage à l’eau avec les mains ou le coton. Les éponges et gants de toilette sont généralement des nids à bactéries, leur utilisation est donc à proscrire.

Qu'en est-il du maquillage des yeux ? 

Face aux maquillages des yeux hypertenaces, qui nous font des yeux de panda au réveil malgré le démaquillage de la veille, une seule solution : investir dans une formule vraiment efficace. Le lait démaquillant au lait d'aînesse est également adapté au démaquillage des yeux. On vous rappelle la gestuelle de rigueur : utiliser un coton par œil qu’on laisse poser quelques secondes sur les cils avant de le faire glisser de la racine vers la pointe. 

Et vous voilà parfaitement démaquillé et prête à mettre une crème de nuit ! 

 A très vite dans un nouvel article…